Opéra de Lyon et Louvre-Lens : l'institution culturelle ne se décentralise pas, elle se réinvente - Mines Paris Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Espaces. Tourisme et loisirs Année : 2010

Opéra de Lyon et Louvre-Lens : l'institution culturelle ne se décentralise pas, elle se réinvente

Nicolas Aubouin
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 873058
Emmanuel Coblence

Résumé

On ne décentralise pas facilement une institution comme l'opéra de Lyon ou le Louvre. Tel est l'un des enseignements des expériences “hors les murs” menées par ces organisations culturelles. En effet, qu'il s'agisse de l'opération Kaléidoscope (pour l'opéra de Lyon) ou du Louvre-Lens, la définition d'un projet artistique territorial a induit la mise en place de modes d'organisation permettant l'émergence d'activités créatives à part entière autour des collections et des répertoires.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00498616 , version 1 (08-07-2010)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00498616 , version 1

Citer

Nicolas Aubouin, Emmanuel Coblence. Opéra de Lyon et Louvre-Lens : l'institution culturelle ne se décentralise pas, elle se réinvente. Espaces. Tourisme et loisirs, 2010, 283 (juillet-août), pp.10-18. ⟨hal-00498616⟩
256 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More